top of page
Rechercher
  • Annique Lavergne

COMMENT CONSOLER LES MAÎTRES

Dernière mise à jour : 5 oct. 2021




La perte d'un animal de compagnie peut se produire de plusieurs façons : cela peut être dû à la mort accidentelle ou naturelle de l'animal, à une séparation suite à un déménagement ou pour des raisons de santé. Peu importe la raison de la perte, cet événement peut provoquer chez un maître, sa famille et son entourage un profond sentiment de chagrin. Chez plusieurs individus, la perte de leur animal de compagnie peut compter parmi les expériences les plus dévastatrices de leur vie. Subséquemment à la perte, s'ensuit habituellement une réaction de deuil : des sentiments de choc, de déni, de culpabilité, de solitude, de colère voire de dépression. La présence de ces émotions peut s'étendre sur une période de quelques jours à quelques semaines, elle peut même s'échelonner sur une période de plusieurs mois. Ce qui importe, c'est de comprendre que malgré la variabilité des réactions de deuil des individus (en terme de temps et de manifestations de deuil), il est tout à fait normal de ressentir des sentiments de tristesse et de désolation suite à la perte d'un animal de compagnie.



Et le soutien, ça se fait comment ?


Comme tout instance de deuil, lorsque nous sommes témoins du fait qu'un de nos proches vient de perdre son animal de compagnie, il est souvent difficile de savoir comment lui venir en aide tout en respectant ses sentiments de détresse. Croyez-le ou non, vous êtes effectivement une partie essentielle du processus de deuil de votre proche lorsque celui-ci doit gérer les émotions associées à la perte de son animal de compagnie. Chez certains individus (surtout chez les gens qui n'ont jamais eu un animal de compagnie), il est parfois difficile de comprendre la raison pour laquelle une autre personne serait attristée par la perte de son animal de compagnie. Il est vrai que chez certaines personnes, la perte des animaux de compagnie ne soit pas toujours une perte significative. Cela est surtout compréhensible si un individu n'a pas eu ou ne vit pas actuellement un lien d'attachement avec un animal. Néanmoins, il importe de comprendre que malgré tout, la compassion et le soutien que nous offrons à nos proches endeuillés suite à la perte de leur animal peuvent grandement contribuer à la résolution de leur deuil. Sans contredit, la mort de ce compagnon est définitive bien que l'amour et l'attachement que le maître ressent envers son animal perdure au-delà de la perte. Voilà même un fait qui peut servir de réconfort chez le maître : le rappel que l'animal était tout à fait spécial et unique en soi. Habituellement, la plupart des maîtres endeuillés ne souhaitent pas se procurer un nouvel animal de compagnie immédiatement après le décès de leur compagnon. Or, il est important de ne pas introduire prématurément un nouvel animal dans la vie du maître endeuillé. Il se peut que certains maîtres ne puissent pas se lier d'affection à un nouvel animal sans avoir pris le temps nécessaire pour traverser les étapes du deuil.


Dès que vous apprenez la mort de l'animal de votre ami ou de votre proche, n'hésitez pas à le contacter (une visite, un appel, une carte de sympathie, etc.). Même si le décès a eu lieu il y a quelque temps, souvenez-vous qu'il n'est jamais trop tard pour offrir un soutien et des mots de réconfort. Pendant cette prise de contact, s'il y a des périodes de silence pendant lesquelles vous ne savez pas quoi dire, soyez assuré que ces silences sont tout à fait corrects. Les personnes endeuillées ressentent quand même un certain réconfort dans la présence des autres, ne serait-ce que dans des périodes de silence. Si vous voulez offrir à votre ami ou à votre proche des mots de sympathie, essayez d'éviter des clichés qui minimisent l'importance de la perte tels que : « C'est inutile de s'en tenir aux événements du passé » ou « ça va aller mieux bientôt». Les clichés sont souvent une solution simpliste à un problème compliqué. Ces genres de commentaires suggèrent à vos proches qu'ils ne devraient pas se sentir mal à propos de leur perte et qu'ils devraient supprimer leurs émotions. Le processus de deuil ne se travaille pas selon un horaire précis; les personnes endeuillées doivent avoir l'occasion d'exprimer leur chagrin sans se faire donner des limites temporelles plutôt artificielles. Soulignez plutôt que vous regrettez la perte de l'animal et demandez à vos proches comment vous pouvez leur venir en aide. Les maîtres endeuillés apprécient habituellement la chance de pouvoir discuter ouvertement de la perte et du chagrin qu'ils ressentent. Voilà une occasion idéale de remémorer les qualités spéciales de l'animal afin de souligner qu'il était unique.


Plusieurs émotions sont associées au processus de deuil. La colère et la culpabilité sont souvent des émotions qui sont difficiles à accepter par l'entourage de la personne endeuillée. Rappelez-vous que ces émotions font parti du processus de deuil : c'est la façon dont le deuil se manifeste chez cet individu. Quoi qu'il en soit, essayez d'accueillir les sentiments de vos proches en validant leur tristesse et en soulignant qu'ils ont le droit d'exprimer leur chagrin. Il est souvent utile de poser des questions ouvertes (ex : « Comment est-ce que tu te sens » versus une question fermée «Tu dois être triste en ce moment ») en guise d'encourager la personne endeuillée à exprimer la panoplie de ses sentiments. Si votre proche ou votre ami se met à pleurer, essayer de ne pas être trop inconfortable ou perturbé par ce comportement. Souvent, le fait de pleurer peut amener un certain soulagement chez la personne endeuillée. Dans une telle situation, il est souvent apprécié de lui offrir un mouchoir ou un verre d'eau, de lui tendre la main ou même de lui offrir un câlin. S'il rejette votre offre, ne soyez pas offusqué mais plutôt, demeurez patient.


Il n'est pas recommandé d'encourager une personne endeuillée à poursuivre des changements majeurs dans sa vie (nouvel emploi, déménagement, etc.) car le deuil peut souvent embrouiller le jugement des individus. Les décisions majeures et prises plutôt impulsivement suite à une perte importante mènent éventuellement vers des sentiments de regrets. Il n'est pas conseillé non plus d'essayer d'égayer une personne endeuillée en lui suggérant d'aller magasiner, d'aller prendre un verre ou tout simplement de se tenir occupée. Cela empêche le maître d'entrer en contact avec la réalité de la perte, ce qui peut même être un élément déclencheur d'un deuil pathologique et/ou non résolu.


Les anniversaires


Il est important de se rappeler que le processus de deuil est unique à chacun et que sa résolution vient à différents moments selon les individus. Chez certaines personnes, chaque première nouvelle activité vécue sans la compagnie de l'animal peut ramener à la surface de fortes émotions associées au deuil (premières promenades, premier été, premier Noël, etc.). Ainsi, il est important de rester vigilants auprès de vos amis et de vos proches lors des dates spéciales (anniversaire de la date du décès, jour de naissance de l'animal, etc.) là où les sentiments reliés à la perte risquent d'être amplifiés.


Comment chercher une aide supplémentaire


Dans le cas où vous constatez une sérieuse détérioration de la santé de votre proche ou de votre ami, ou que vous ne savez plus comment lui venir en aide, n'hésitez pas à consulter un professionnel de la santé qui pourra vous aider ou vous référer à des ressources plus appropriées qui elles, pourraient mieux venir en aide à votre ami ou votre proche (i.e., psychologue, groupe de soutien pour les personnes endeuillées). Vous pouvez également consulter un vétérinaire de votre région qui lui pourrait sans doute vous recommander une liste de livres (pour adultes et pour enfants) qui sont utiles en tant que guides d'accompagnement pour les personnes endeuillées suite à la perte de leur animal domestique.

Dre Annique Lavergne Psychologue

56 vues0 commentaire
bottom of page